Sexisme : les marques s’engagent

Sexiste la publicité ? Il est vrai que les préjugés et les stéréotypes ont la dent dure… Selon une étude du CSA publiée en 2017, non seulement les femmes sont sous-représentées dans les spots télévisuels (46% des personnes tandis qu’elles représentent 52% de la population), mais leur image est stéréotypée en fonction des produits mis en avant (produits d’entretien présentées par des femmes, automobiles par des hommes…).
De plus, les rôles d’expert sont essentiellement tenus par des hommes (82%) tandis que les personnages sexualisés ou dénudés sont majoritairement des femmes. Des rôles donc bien pré-établis, démontrant encore aujourd’hui qu’il reste encore beaucoup de progrès à faire pour moderniser la publicité et faire évoluer les comportements.

Face à ce constat et 10 ans après sa première initiative en 2007 pour favoriser l’émergence d’une communication plus responsable, l’Union des annonceurs (UDA ) lance le programme FAIRe. Ce programme consiste à amener une démarche de progrès et de responsabilité de la part des annonceurs, des marques et des agences de publicité. Dans ce but, 2018 sera consacrée à un travail sur la lutte contre la récurrence des stéréotypes dans la publicité. L’occasion peut-être de voir évoluer nos programmes publicitaires…

A ce jour, 28 marques se sont engagées, dont beaucoup d’acteurs de la grande consommation : Bel, Coca-Cola, Danone, Ferrero, Galeries Lafayette, Lesieur, L’Oréal, Mars, Nespresso, Nestlé, Orange, Orangina, Pernod Ricard, Procter & Gamble, Unilever et Yves Rocher…

L’UDA s’engage ainsi à fournir aux adhérents signataires des référentiels, des outils et des guidelines pour les accompagner dans la mise en œuvre de la démarche. Elle organisera également des réunions d’expertise et de partage d’expériences. De leur côté, les annonceurs devront effectuer un reporting annuel et apporter publiquement les preuves de leurs actions.

L’occasion peut-être de permettre aux marques et agences de cesser leurs pratiques d’un autre âge et de s’engager pour plus d’égalité, un thème toujours très d’actualité et qui peine à s’intégrer dans le monde ultra-visuel de la publicité.